patientez

L’escalier jaune et blanc

Description

Dix prismes en bois de longueur constante 20cm, de largeur 5cm et de hauteur variant de 1 à 10cm.

Age

Dès 3 ans

Objectif

Perception des hauteurs

Manipulation

Lors de la présentation, l’enseignant explique:

« C’est l’escalier. Il est jaune. C’est une marche. »

Il utilise la leçon à trois temps :

« Voici la plus haute.»

« Voici la plus basse. »

« Montre-moi la plus haute. »

« Qu’est-ce que c’est ? »

Utilisation par l’enfant : L’enfant apporte les prismes les uns après les autres en les tenant dans les mains, une dessus, une dessous, pour une meilleure perception de la hauteur. Il les pose sur son tapis puis les mélange.

ISFEC Lasalle Mounier escalier_jaune_blanc_002

Il construit l’escalier en commençant par le prisme le plus haut.

Remarques

Autocorrection : L’enfant vérifie la régularité de la construction à l’aide du plus petit élément, ce qui lui permet de s’assurer de la différence constante entre chaque élément.

Prolongement : L’enfant éparpille les marches, retrouve du regard la plus haute, puis la suivante et ainsi de suite pour reconstruire l’escalier. Il construit l’escalier les yeux bandés. L’enseignant enlève un élément. L’enfant montre la place de cet élément qui manque dans l’escalier. L’enfant construit l’escalier à la verticale. A l’aide de cartes sur lesquelles sont reproduites chacune des surfaces des 10 différents prismes, l’enfant choisit une carte et va chercher le prisme correspondant à la surface représentée. Il pose le prisme sur l’empreinte. En plus de l’utilisation similaire à celle de l’escalier marron (ou vert), l’enfant peut aussi, en prolongement de l’activité de construction, chercher à faire des équivalences (même hauteur).

  Télécharger le format PDF


ISFEC Lasalle Mounier Escalier jaune et blanc
Escalier jaune et blanc